Narcissus pseudonarcissus Linné, 1753
Le narcisse jaune
Indigène

Floraison : mars à mai

Taille : 15-40 cm

Sous-bois, lisières et prairies de montagne ; sur sol mésotrophe, frais à assez sec. Assez répandu dans le Jura plissé et la moitié nord du massif, plus disséminé ailleurs.

le narcisse jauneB. Greffier, 16/03/2012

le narcisse jauneB. Greffier, 26/03/2011le narcisse jauneB. Greffier, 26/03/2011le narcisse jauneB. Greffier, 26/03/2011le narcisse jauneB. Greffier, 26/03/2011le narcisse jauneB. Greffier, 17/03/2012le narcisse jauneB. Greffier, 14/03/2015le narcisse jauneB. Greffier, 19/03/2015le narcisse jauneB. Greffier, 19/03/2015le narcisse jauneB. Greffier, 12/04/2015le narcisse jauneB. Greffier, 19/03/2015le narcisse jauneB. Greffier, 17/03/2017le narcisse jauneB. Greffier, 17/03/2017

Le narcisse jaune, plus couramment nommé "jonquille" (nom emprunté à Narcissus jonquilla), est un géophyte vivace à bulbe de 15 à 40 cm. Les feuilles (2 à 5) sont glauques, plates, linéaires, obtuses et charnues. Elles partent de la base de la plante. La tige est glabre et comprimée.La fleur est solitaire (rarement double), terminale, inclinée, sortant d'une spathe membraneuse engainante. Elle se compose de 6 tépales jaune clair, longs de 3-4 cm, étalés en étoile et soudés à leur moitié en un tube corollaire. Ils sont surmontés d'une couronne centrale jaune en entonnoir et aux bords dentelés. La moitié libre des tépales et la couronne ont environ la même longueur. Il y a à l'intérieur 6 étamines et un style. Le fruit est un capsule à 3 loges, charnue et trigone. La dissémination des graines est barochore. Toute la plante est toxique et la fleur dégage une odeur à effet narcotique.L’espèce fréquente les sous-bois clairs, les lisières et les haies sur des sols frais à assez secs. En montagne, elle s’observe également en pleine lumière dans les pelouses et les prairies fraîches.