05/08/2018

couverture

Les pertes de la Valserine

En amont de sa confluence avec le Rhône, la Valserine, rivière à régime torrentiel qui naît entre Mijoux et les Rousses, se perd dans une dalle calcaire qu’elle a progressivement érodée au fil du temps depuis le retrait des glaciers du Wûrm. La pureté de l’eau au surprenant bleu turquoise et la complexité du paysage karstique fait de marmites de géant (ou oulles), d’arches, de fissures et d’étranglements en font un site particulièrement spectaculaire. Dans ce labyrinthe de calcaire, la rivière tumultueuse finit par disparaître de notre vue pour réapparaître quelques dizaines de mètres plus loin totalement apaisée.

B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018