05/08/2018

couverture

Le Pont des Pierres, le lac de Sylans et les marmites de Saint-Germain-de-Joux

Le Pont des Pierres fut construit en 1910 au-dessus de la Valserine pour la ligne du tram joignant Chézery et Bellegarde. Avec une hauteur de 65 m sous voûte, c’était le plus haut pont en maçonnerie au monde à l’époque de sa réalisation. Il fut dynamité lors de la Deuxième Guerre Mondiale, puis reconstruit en 1954.

B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018

Situé dans la cluse de Nantua, le lac de Sylans est d’origine relativement récente. Il est né il y a plusieurs siècles de l’effondrement d’une partie de la falaise située au nord de la vallée qui a ainsi créé un barrage naturel. L’eau du lac s’infiltrant toutefois à travers l’éboulement pour alimenter la source de la Doye, le niveau peut varier fortement selon la saison avec un marnage de 4-5 m. En période de crue, le trop-plein se déverse du côté opposé en direction de Saint-Germain-de-Joux. A la fin du 19e siècle, le lac était exploité l’hiver pour extraire de la glace qui était stockée dans des bâtiments encore visibles aujourd’hui, bien qu’en ruines.

B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018

Non loin de là, à Saint-Germain-de-Joux, la rivière de la Sermine a creusé dans son lit de profondes marmites de géant dont les plus grosses atteignent 2 à 3 m de profondeur. Il s’agit de cavités circulaires sculptées par les galets qui, lors des crues, creusent petit à petit la roche en tourbillonnant sous l’action du courant (érosion tourbillonnaire).

B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018B. Greffier, 05/08/2018